Irresponsable, Jean-Claude Marcourt ?

Le ministre socialiste a posé un lapin à Maggie De Block lors d’une importante réunion intercabinet. Horripilées par sa politique de la chaise vide, des parlementaires MR et N-VA l’ont affirmé en chœur: Jean-Claude Marcourt n’a pas le sens des responsabilités. Reconnaissons-lui au moins le sens des priorités.

Deux députées ont adopté un ton grave mardi en Commission Santé de la Chambre. Inquiètes du… temps qui passe. Déjà le mois de mai et toujours pas de décret. De décret Marcourt. Ce fameux texte instaurant une sélection à l’entame du cursus de médecine.

Les deux parlementaires ont alors demandé à Maggie De Block ce qu’il était ressorti de la conférence interministérielle du 30 mars dernier. Ce rendez-vous devait effectivement réunir la ministre fédérale et Jean-Claude Marcourt autour de l’urgent dossier des numéros Inami. En théorie. Car la rencontre n’a pas eu lieu, en l’absence du ministre de l’Enseignement supérieur de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Absence injustifiée ? Non, plutôt un conflit d’agenda, voire un conflit d’intérêts. L’homme politique a dû faire un choix. Et il l’a fait. Avant de remplir ses devoirs communautaires, il a décidé d’honorer ses missions de ministre wallon de l’Économie. Littéralement.

Le 30 mars, le socialiste liégeois était en mission économique en Bavière, pour entretenir ou tisser des liens commerciaux avec des entreprises allemandes, l’aéroport de Munich notamment. Ses photos postées sur les réseaux sociaux en attestent.

Personne ne pourra dès lors lui reprocher de décliner ses responsabilités. Il conviendrait même de lui reconnaître le sens des priorités. Pour Jean-Claude Marcourt, l’économie prime sur l’enseignement.

Quant à savoir si un futur médecin belge vaut moins d’implication politique qu’un entrepreneur wallon, seul l’intéressé connaît la réponse à cette interrogation potache.

Notons au passage que la ministre de l’Enseignement flamand, Hilde Crevits (CD&V), était également conviée à cette réunion du 30 mars. Puisque les facultés de médecine du nord du pays devraient ajuster leur système d’examen d’entrée mis en place depuis une quinzaine d’années. Selon son activité sur les réseaux sociaux, elle n’était visiblement pas en déplacement officiel. On sait tout au plus que la veille, elle fêtait les 20 ans de sa fille… Lendemain difficile ?

.

Des questions, remarques ou suggestions ?
N’hésitez pas à me contacter par mail en cliquant ici
et sur les réseaux sociaux via @francois_remy ou francoisremy

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s