Les médecins hospitaliers estiment pouvoir gagner plus que le Premier ministre

Plus de 50% des praticiens mais aussi des gestionnaires s’accordent à dire que les médecins hospitaliers pourraient percevoir un salaire net supérieur à celui de Charles Michel. Mais le corps médical se raidit lorsqu’il s’agit de la rémunération des directeurs d’hôpitaux, ressort-il d’une enquête d’opinion menée par Le Journal du médecin.

À l’occasion d’un large sondage réalisé auprès de dirigeants, mandataires et médecins hospitaliers sur la réforme entreprise par la ministre De Block, notre magazine a récolté plus de 1.500 formulaires de réponses. Sur de nombreux points, généralistes, spécialistes et gestionnaires éprouvent les mêmes ressentiments. Sauf lorsqu’il est question d’argent…

enquête graphe premier ministrePlus de neuf médecins sur dix ont signalé qu’ils désiraient maîtriser, seuls, leurs honoraires. Une ambition que ne peuvent décemment pas entendre les directeurs d’hôpitaux (67% s’y opposent selon les résultats).

Cette réflexion financière pose également la problématique du « juste salaire ». Les inégalités entre spécialistes et entre spécialistes et généralistes perdurent. Pour envisager plus facilement le salaire idéal, le sondage le compare alors avec celui de notre Premier ministre. Sans le chiffrer. Admettons ici 15.000 euros par mois.

enquête graphe premier ministre 2Les médecins spécialistes ne semblent pas trouver choquant de gagner plus que Charles Michel. 60% des intervenants, sans mandat à l’hôpital, trouvent l’idée assez normale, tout comme 76% des présidents des conseils médicaux. Élément notable, les directions partagent majoritairement cette analyse. Ce qui ne signifie pas forcément que praticiens et gestionnaires considèrent les responsabilités des médecins plus importantes (on peut toujours en discuter). Certains soulignent par exemple que le Premier belge ne perçoit pas un salaire net assez élevé.

Quant aux généralistes exerçant en milieu hospitalier, ils font preuve d’une certaine humilité. Moins de 3 médecins sur dix conçoivent pouvoir être rémunéré davantage que le Premier ministre. En revanche, ces derniers se montrent intraitables à l’égard du salaire des patrons: 62% jugent déraisonnable le fait que les gestionnaires puissent toucher plus.

Une vision partagée dans une mesure légèrement moindre par les médecins spécialistes sans mandat (56%). Autrement dit, des praticiens ayant des rapports moins fréquents avec la direction dans un espace de décisions. La participation aux organes de gestion assouplit visiblement les positions puisque 40% des médecins chefs et 59% des présidents des conseils médicaux ne voient aucune objection à ce que le boss de l’hôpital gagne plus que Charles Michel.

.

Des questions, remarques ou suggestions ?
N’hésitez pas à me contacter par mail en cliquant ici
et sur les réseaux sociaux via @francois_remy ou francoisremy

Publicités

Un commentaire sur “Les médecins hospitaliers estiment pouvoir gagner plus que le Premier ministre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s