« Paralyser pour faire progresser, la logique de l’absurde »

 

Avec son tour de force financier, la ministre la plus populaire du gouvernement Michel a sensiblement gaspillé son capital sympathie.

Foi d’interlocuteurs médico-mutualistes, son budget 2016 nuit gravement aux professionnels de la santé et à la santé de leur entourage professionnel. Avec cette circonstance aggravante aux yeux des généralistes désormais réunis en front commun, l’assainissement sur le compte des postes médicaux de garde.

Autrement dit, on arrête les frais avec ces PMG prétendument mal gérés car lorsqu’on entame une réforme, on gèle les dépenses. Cet argument qu’utilise le cabinet De Block sur le ton de l’évidence tient plus à la démonstration par l’absurde. Paralyser pour faire progresser.

Allons donc appliquer cette même logique du gel aux hôpitaux dont le modèle extrêmement complexe de financement a été mis en chantier pour une paire d’années. Prohibons leurs nouveaux investissements, entravons leurs vastes projets immobiliers, avortons leurs plans stratégiques. Personne n’y penserait. Surtout pas une ministre qui a justement dégagé une enveloppe rondelette de plusieurs dizaines de millions d’euros pour favoriser les échanges informatiques au sein de ces grandes institutions de soins. Ou encore injecté une autre dizaine de millions dans les services d’ambulance.

Cette mansuétude exprimée envers les acteurs hospitaliers dans un contexte de diète financière imposée aux dispensateurs de « petits soins » a de quoi exacerber le complexe d’infériorité de la médecine générale. Mais les décideurs ont entendu la grogne des soignants, assure-t-on au 16 rue de la Loi. Le fédéral a légèrement desserré le garrot budgétaire des PMG. Et Maggie De Block a convié les principaux concernés à venir prendre le café pour qu’elle leur expose de vive voix à quel point elle tient à la concertation sociale, combien elle tient à l’organisation de la garde.

Seulement maintenant, estimant leur confiance abusée, tous les généralistes se tiendront sur leur garde.

.

⌈ Édito du Journal du médecin N°2425, du 30 octobre 2015 ⌋

.

Des questions, remarques ou suggestions ?
N’hésitez pas à me contacter par mail en cliquant ici
et sur les réseaux sociaux via @francois_remy ou francoisremy

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s