Alice Baudine, patronne de la nouvelle agence wallonne

L’ancienne directrice générale de l’Awiph, Alice Baudine, a pris depuis le 1er janvier les rênes de l’Aviq, la nouvelle agence wallonne de la santé. Un mandat toutefois par intérim dans l’attente de nominations en bonne et due forme, précise le cabinet du ministre Prévot.

Depuis vendredi dernier, l’imposante agence wallonne pour une vie de qualité est effectivement entrée en fonction. L’Aviq de son petit nom gère à elle seule accompagnement de nos séniors, intégration des personnes handicapées et, en théorie (1), allocations familiales. Il ne restait plus qu’à savoir qui allait chapeauter l’organisme public.

Beaucoup de noms ont été entendus dans les couloirs des administrations wallonnes. Mais une fois le calendrier 2016 entamé, il fallait permettre à l’Aviq d’assurer la continuité des services. Services, rappelons-le, jusque-là globalement encadrés par l’Agence wallonne pour l’intégration des personnes handicapées (Awiph).

Le gouvernement wallon a officialisé fin décembre le transfert des membres du personnel de l’Awiph dans la nouvelle agence, qui siègera à Charleroi. Quoi de plus logique dès lors de voir le mandat d’Alice Baudine adapté en ce sens. L’ancienne cabinettarde du ministre socialiste Christian Dupont dispose d’une fonction d’administrateur général… adjoint en quelque sorte.

« Les transferts ne constituent pas de nouvelles nominations », nuance en effet l’arrêté de l’exécutif régional paru récemment au Moniteur belge. En temps normal, on sait qu’un adjoint a pour rôle d’assister l’administrateur général ou de le remplacer en son absence. En traduisant le jargon réglementaire, le mandat d’Alice Baudine est donc à considérer comme « ad interim, en attendant la nomination conformément aux procédures de désignation des mandataires », précise-t-on au cabinet Prévot (cdH).

Les formalités seront lancées « prochainement », avec lettre de missions, publication au Moniteur, dépôt des candidatures au Selor, et autres joyeusetés.

.

(1) Dans les faits…

Concernant le transfert des allocations familiales aux entités fédérées, la mise en œuvre de la 6e réforme de l’État prévoit une période de transition pouvant aller jusqu’au 31 décembre 2019.

Dans l’état actuel des choses, les quatre entités, dont la Région wallonne, ont donné mandat à Famifed. L’agence fédérale pour les allocations familiales pilote l’ensemble des caisses privées et publiques et assure aux familles un paiement correct.

« Dans les faits, la gestion et le paiement des allocations familiales n’ont donc pas encore changé. Pour l’instant, l’Aviq ne gère pas les allocations familiales, même si bien sûr, à la demande des entités, nous travaillons d’ores et déjà ensemble à la préparation du transfert effectif des allocations familiales », nous précise  Tania Dekens, administratrice générale de Famifed.

.

Des questions, remarques ou suggestions ?
N’hésitez pas à me contacter par mail en cliquant ici
et sur les réseaux sociaux via @francois_remy ou francoisremy

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s