Alda Greoli, « celle qui décidait tout »

 

Si personne n’est irremplaçable, Maxime Prévot a tout de même perdu l’un de ses généraux. En reprenant le portefeuille de la Culture, Alda Greoli prive le cabinet du ministre wallon de la Santé d’une expertise reconnue. Cela dit, la sortie de cette personnalité étiquetée mutualiste pourrait créer une ouverture positive dans ce lieu de pouvoir où les médecins n’avaient plus d’ambassadeur.

Une promotion comporte toujours des dégâts collatéraux. Alors quand il s’agit du départ d’une cheffe-cab, sorte de deuxième conscience professionnelle pour un ministre, on peut légitimement s’interroger sur la gravité de cette perte. Dans quelle mesure cela trouble(ra) la dynamique de travail, la continuité des dossiers, la créativité politique.

« Alda ne sera évidemment pas simple à remplacer, car elle était un véritable ‘couteau suisse’ de compétences », admet Maxime Prévot. Mais, « si son départ représente un fameux défi pour elle, il s’agit d’une juste reconnaissance de ses talents et capacités. J’en suis personnellement fier et ému ».

À raison, s’accorde-t-on à dire au cdH où, contrairement au grand public, Alda Greoli n’était pas une inconnue. Cette quinquagénaire, analyste programmeur de formation, a notamment été secrétaire nationale du parti pour le non-marchand ainsi que secrétaire nationale des Mutualités chrétiennes, pour se limiter à ces deux étapes de son parcours.

Cependant, « ce n’est pas parce qu’un rouage important est appelé à d’autres fonctions que toute la mécanique s’enraye. Le contraire serait vraiment dommageable. J’ai la chance de pouvoir compter sur une équipe compétente et efficace qui s’est adaptée à son départ et qui veillera à ce que les dossiers en cours ne souffrent d’aucun retard », souligne le ministre Prévot.

Une opportunité pour les médecins ?

Même son de cloche à la rue des Deux Églises. On n’y croit pas que ce mercato politique va entraver le fonctionnement du cabinet Prévot. Au contraire, analysent d’aucuns, cet appel d’air pourrait réoxygéner, redynamiser notre politique régionale de santé. Non pas qu’Alda Greoli tirait au flanc jusqu’ici. Loin de là, puisqu’elle a personnellement sculpté la monumentale agence wallonne de la santé, l’Aviq.

Mais « la cheffe-cab reste et restera estampillée. Aussi talentueuse et compétente soit-elle, son expérience aux hautes fonctions de la MC colorait ses décisions, pas par conflit d’intérêts, plus par déformation professionnelle », nous glisse dans l’oreille un membre cdH.

Or, si un autre chef suit encore les nombreuses autres compétences du ministre, « Alda Greoli décidait tout en santé. Et, sans savoir si cette seule particularité l’explique, il faut remarquer qu’il n’y a plus de médecin pour conseiller directement le ministre. Il y en avait un avant, mais la collaboration a tourné court », soulève pertinemment une autre personnalité du parti.

Sans plus attendre…

Ledit expert médical n’était autre que Paul De Munck, l’actuel président du syndicat GBO. « Il y a déjà eu beaucoup de changements de conseillers au cabinet de Maxime Prévot et il y en aura encore d’autres sans doute. C’est aussi la vie de cabinet même si on peut le déplorer et que cela ne facilite certainement pas la vie des acteurs de terrain et de l’administration. Espérons donc qu’un nouveau chef soit rapidement nommé et qu’il mette aussi très rapidement en œuvre des actions concrètes pour la médecine générale et la première de ligne de soins en général. Maintenant que l’Aviq est en place, il n’y a plus aucune raison de postposer l’action », a courtoisement remis en perspective le Dr De Munck.

Évidemment, le ministre wallon de la Santé recherche activement un ou une remplaçante. « Des contacts ont déjà été pris avec différents candidat(e)s. J’espère pouvoir compter sur un nouveau chef de cabinet dans les prochains jours », nous a-t-il signalé. À l’heure d’écrire ces lignes, le nom de l’élu(e) n’était pas encore connu, le ministre se donnant la semaine. Pour une nouvelle surprise du chef ?

.

〉 Article paru dans le Journal du Médecin N°2447 du vendredi 22 avril 2016, p.2

.

Des questions, remarques ou suggestions ?
N’hésitez pas à me contacter par mail en cliquant ici
et sur les réseaux sociaux via @francois_remy ou francoisremy

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s