Les urgences coûtent toujours plus

L’Inami a comptabilisé près de 88 millions d’euros pour l’ensemble des prises en charge urgentes en 2015. Cela représente une hausse de l’ordre de 3% par rapport à l’année précédente, et donc une perte de vitesse en rythme annuel. Toutefois, la tendance expansive se poursuit et l’augmentation dépasse désormais les 45% depuis 2010.

Les honoraires pour prise en charge dans une fonction reconnue de soins urgents spécialisés se sont élevés à 87,797 millions d’euros en 2015, ressort-il de données obtenues auprès de l’Institut national d’assurance maladie-invalidité (Inami).

Cela représente une augmentation de 3,16% sur douze mois, contre 85,11 millions d’euros en 2014. Un certain ralentissement donc par rapport au bond de 5% entre 2013 et 2014, ou encore comparé au sursaut de 7% une année auparavant. 

Cela étant dit, des effets mécaniques étaient alors venus alourdir la tendance haussière des coûts des urgences. Depuis mars 2013, par exemple, des honoraires ont été introduits pour l’intervention psychiatrique urgente par un médecin spécialiste auprès d’un patient.

Mais malgré toutes ces circonstances arithmétiquement atténuantes, le recours inapproprié aux services d’urgence semble persister. Les dépenses en médecine d’urgence ne cessent de poursuivre leur ascension. La hausse depuis 2010 dépasse dorénavant les 45%. Sur cinq ans, cela pèse plus de 27,37 millions d’euros qui ne sont pas aussi facilement imputables à l’évolution démographique ou épidémiologiques.

Un enjeu capital…

D’un point de vue régional, les services d’urgence en Flandre ont requis l’année dernière 44,98 millions d’euros (soit 51,23% du total des dépenses). La consommation des soins urgents semble ainsi avoir stagné dans les hôpitaux flamands depuis 2014 (+0,36%).

Les urgences wallonnes ont de leur côté demandé 29,23 millions d’euros (33,29% des dépenses de 2015). D’une année à l’autre, les consultations urgentes y ont alors vu leur facture augmenter de 4,42%.

La permanence des hôpitaux de Bruxelles a quant à elle coûté 13,31 millions Bruxelles (15,16% du total de l’an dernier). La région accuse dès lors la plus forte progression des dépenses (+9,75%). La tentation pour les patients de se rendre aux urgences  « quand bon leur semble » est grande vu la concentration des institutions de soins.

Pour prendre du recul sur la situation, sur les cinq dernières années, les dépenses ont surtout gonflé en région bruxelloise (+56,68%), là où la Wallonie affiche une croissance moindre mais non moins négligeable (+50,39%). Et en Flandre, les coûts des urgences ont tout de même grossi de 38,95% pendant le même intervalle de temps. Soulignons enfin que le poids financier des urgences flamandes sur l’enveloppe globale a diminué, passant  de 54% à 51% depuis 2010.

Postes d’observation

Dans le détail, le poste le plus important des dépenses revient assez logiquement aux honoraires pour examen. Il s’agit de l’anamnèse, l’examen clinique, la première prise en charge et l’orientation du patient effectuée par le médecin-spécialiste qui assure la permanence. Ces examens urgents ont flirté l’année passée avec le seuil des 60 millions d’euros (59,66 millions). Et l’historique de leurs coûts décrit une envolée de 30,88% depuis 2010.

La deuxième facture la plus élevée concerne les honoraires du spécialiste appelé, c’est-à-dire les prestations des cardiologues, gastro-entérologues et autres médecins venus au renfort de l’urgentiste. Les dépenses de l’assurance maladie pour ce poste se montent à 18,74 millions d’euros en 2015, contre 14,81 millions cinq ans auparavant (+26,56%).

Enfin, les suppléments d’honoraires lors des week-ends, jours fériés ou nuits (prestation effectuée entre 21 et 8 heures ou le samedi, dimanche ou un jour férié entre 8 et 21 heures) constituent le troisième volet important de dépenses. En additionnant les suppléments pour les urgentistes de garde à ceux des spécialistes rappelables, il était tout de même question de 9,31 millions d’euros l’année passée. Un montant en croissance de 44% depuis 2011, date d’une nette revalorisation de ces honoraires.

.

Mis en ligne à 06h02

.

Des questions, remarques ou suggestions ?
N’hésitez pas à me contacter par mail en cliquant ici
Ou rendez-vous sur les réseaux via @francois_remy, FranRemy ou francoisremy

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s